Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Ardennais Roux

Ardennais Roux

Ardennais Roux


Le mouton roux d’Ardenne a progressivement été supplanté par le mouton à laine blanche. Pourtant, l’ancienne race de moutons roux était bien adaptée au climat rude de l’Ardenne. Dans le parc, les moutons roux ont pris possession du terrain situé derrière les chalets de Françoise Boreux.

L’ardennais roux est une race robuste de taille moyenne. La tête et les pattes sont de couleur rousse et la laine est de couleur beige sans tâche. Certains béliers présentent des cornes. Cette race de moutons rustiques descend des ovins peuplant depuis des siècles les vastes pâturages ardennais. L’Ardenne était encore au XIXème siècle un pays de moutons plutôt que d’élevage bovin. Les moutons ardennais pâturaient les vastes étendues de landes, les bruyères. Les plantations d’épicéa, les moyens de communication modernes permettant l’échange de laine et de textiles divers ont sonné le glas des élevages de moutons en général. En 1937, le mouton roux ardennais reste la race la mieux représentée en province du Luxembourg même si ses effectifs sont déjà fortement réduits. Le dernier troupeau est vendu et dispersé en 1960.

Origines
Le mouton ardennais peuplait les troupeaux du Sud de la Meuse, des Ardennes françaises et de l’Eiffel allemand. Sa population a régressé au fur et à mesure de la plantation progressive d’épicéas, surtout au XIXe siècle. Il a disparu totalement de l’Ardenne fin des années 50. Quelques exemplaires ont heureusement été sauvegardés en Flandre, où ils portent le nom de « Ardense Voskop ».
Par excellence, ce « mouton Ardennais » fait partie intégrante de notre patrimoine vivant.
Un grand nombre de peintures et de textes fort anciens en sont les preuves irréfutables.
C’est probablement sur les tableaux du peintre belge Eugène-Joseph Verboeckhoven que nous le retrouvons le plus souvent. Ce peintre animalier vécut de 1799 à 1881 (ce n’était donc pas hier) et le représentait à cette époque exactement comme nous pouvons encore le voir aujourd’hui.

Description
L’agneau ardennais naît complètement roux et ce n’est que vers l’âge de trois mois qu’une laine beige clair recouvre son corps. La tête et les pattes restent de couleur rousse. Le mouton adulte est de taille moyenne, autour de 70cm au garrot, pour un poids d’environ 55kg chez les brebis et 80kg chez les béliers. Ces derniers portent parfois des cornes et présentent souvent une crinière de poils roux. La queue est longue et recouverte de laine.
C’est un mouton vif et méfiant qu’il convient d’amadouer par des visites régulières avec un petit complément alimentaire (céréales, granulés,…) si on veut éviter des courses poursuites effrénées lors des changements de parcelles, de la tonte annuelle ou de l’entretien des ongles.

Reproduction
Les agnelles mettent bas dès la première année et donnent un seul jeune dans la plupart des cas. Si on prend le temps de laisser grandir les agnelles pour en faire des antenaises, on obtient souvent des portées doubles, tout comme pour les adultes. La prolificité moyenne est de 1,5.
Les agneaux atteignent un bon rendement en boucherie et donnent une viande maigre d’excellente qualité et d’un goût exceptionnel.
La brebis ardennaise agnelle sans difficulté sur une période de janvier à avril (même en désaisonnement). Elle est de bonne qualité laitière et transmet ainsi un taux de croissance très performant dans le premier mois de lactation.

Famille : Ovidés
Longévité : 10-15 ans
Poids adulte mâle : 70 kg
Poids adulte femelle : 50 kg
Gestation : 5 mois, 1 à 2 agneaux
Régime alimentaire : herbivore ruminant
Particularité : race ardennaise à viande de qualité

Races des moutonsFiche du moutonAnnonces moutons


Ajouter gratuitement votre annonce