Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Barzoï

Barzoï

Barzoï


Origines
Le Barzoï est connu en Russie depuis 900 ans au moins. On citera notamment ce témoignage visible dans la Chronique française du XIe siècle et faisant état de la présence de 3 de ces chiens auprès de la fille du Grand-Duc de Kiev Anna Iaroslavna (Anne de Kiev), future épouse d’Henri Ier et mère de Philippe Ier, à son arrivée en France.
De nombreuses célébrités russes ont possédé des Barzoïs, dont les tsars Ivan le Terrible, Pierre le Grand, Nicolas II et les écrivains et poètes Pouchkine et Tourgueniev. Il s’est ensuite progressivement répandu en Europe occidentale et en Amérique à partir de la fin du 19e siècle. La race a été reconnue à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale le 13 janvier 1956.

Description
Son corps : Il présente un corps sec, mais allongé. Sa silhouette est gracieuse, harmonieuse. Son thorax est particulièrement développé. Il descend jusqu’aux coudes.
Son poil : Ni trop long, ni trop court. Il est soyeux, ondulé et brillant. Le poil du Barzoï est doux, léger. Il est abondant au niveau du cou.
Sa couleur : De nombreuses couleurs sont acceptées par les standards : blanc, blanc-fauve, blanc-bringé, blanc-noir. Le bleu et le marron ne sont pas tolérés.
Sa tête : Sa tête est longue, étroite. Elle donne une impression de finesse grâce à un stop quasiment absent. Son museau est bien plus long que le crâne.
Ses yeux : En amandes bien écartés. Ils adoucissent le visage du Barzoï.
Ses oreilles : Le Barzoï présente de petites fines oreilles, attachées haut.
Sa queue : A l’inverse des oreilles, la queue est attachée bas, portée en sabre.

Comportement
Généralement, le Barzoï est un grand chien doux, calme et sensible qui répond bien à un maître aimant. Une race réservée et digne, qui n’est pas adaptée à un traitement dur ou à une éducation agressive. Comme beaucoup d’autres chiens, cette race doit être éduquée pour obéir aux ordres de base. Les barzoïs doivent être traités de manière sensible, et les enfants vivant avec cette race doivent apprendre à traiter le chien avec douceur et sensibilité.
Même si un Barzoï aime courir et apprécie les promenades fréquentes, il est tout aussi heureux de profiter d’un panier confortable ou d’un endroit dans le jardin où se reposer en paix. Cette race est adepte de la sieste et trouvera un endroit confortable dans la maison – généralement votre lit. Il est préférable de ne pas encourager ce comportement.
Veuillez noter que les Barzoïs sont des chiens agiles qui ont besoin d’un bon grillage pour les tenir enfermés dans un endroit sécurisé, en particulier en ville. Comme les autres grands chiens, les Barzoïs sont occasionnellement enclins à « gonfler ». Consultez l’éleveur de votre chien ou votre vétérinaire pour plus d’informations. Même si cette race est capable de suivre une éducation à l’obéissance basique, elle ne répond généralement pas à un entraînement spécialisé.

Eduction
Le Barzoï est un grand seigneur par son allure et en dépit de son flegme. Il fut d’ailleurs longtemps un excellent chasseur pour le lièvre, le renard et le loup. C’est un chien puissant, ardent, courageux, endurant et attaché souvent de manière exclusive à son maître. Pas très patient avec les enfants, il se montre indifférent voire hostile envers les étrangers. C’est aussi un bon gardien, qui n’est toutefois pas trop aboyeur. Il réagit parfois avec agressivité au contact de ses congénères.
Son éducation devra être précoce, ferme, mais toujours réalisée en douceur car il ne supporte pas du tout la brutalité.
Il est recommandé de ne pas le faire vivre en appartement et de ne pas le laisser trop souvent ni trop longtemps seul. Le Barzoï a en effet besoin de beaucoup d’espace et d’exercice. Attention à toujours bien le tenir en laisse lors de ses promenades car il peut avoir des réactions inattendues et fulgurantes lorsqu’il rencontre des chats ou d’autres animaux sur son chemin.

Santé
Le Barzoï peut être sujet à des pathologies propres aux grands chiens. Une maladie oculaire est propre au Barzoï : la rétinopathie du Barzoï.

Soins et alimentation
Etonnamment, les Barzoïs mangent peu pour leur taille – environ la quantité destinée à un chien de taille moyenne. Les Barzoïs apprécient de ronger de gros os, ainsi qu’une alimentation équilibrée de qualité, en particulier lorsqu’ils sont seuls pendant de longues périodes de temps. Le pelage du barzoï est facile à entretenir. Brossez-le plusieurs fois par semaine et baignez-le régulièrement pour garder son pelage propre et contrôler la présence de puces.
Le Barzoï a besoin d’exercice régulier. Ces chiens ont besoin d’espace, comme des parcs ou la plage, où ils peuvent faire de l’exercice en toute liberté. Cela est vital pour leur bien-être physique et mental. Idéalement, le Barzoï a besoin d’un grand jardin, même si cela peut être compensé par de longues promenades quotidiennes. Comme tous les chiens, le Barzoï a besoin de visites vétérinaires régulières et de beau

Poil : Soyeux, doux et souple, ondulé
Espérance de vie : 7 à 10 ans
Caractère : Respectueux, Indépendant, Athlétique, Doux, Intelligent, Silencieux
Taille : Mâle: 75 – 85 cm (Adulte, Au garrot), Femelle: 66 cm (Adulte, Au garrot)
Poids : Femelle: 25–40 kg, Mâle: 34–47 kg
Robes : Noir, Blanc, Bringé, Fauve, Crème, Feu

Races des chiensFiche du chienAnnonces chiens