Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Basenji

Basenji

Basenji


Le Basenji est une race canine particulière. D’abord, ce chien fait lui-même sa toilette, comme un chat. De plus, il n’aboie pas, mais émet des gloussements et des glapissements. Les instincts de chasseur du Basenji font de lui un chien rapide et agile, doté d’une vigilance et d’un flair incroyable.

Origines
Le basenji est une race très ancienne descendant du lévrier d’Egypte, dont les premières traces se retrouvent sur des épigraphes datant de plus de 5 000 ans. Avec ses airs d’Anubis, il était en effet considéré par les Egyptiens comme un animal sacré. De ce fait, de nombreux tombeaux de pharaons étaient ornés de représentations d’un petit canidé, jadis prénommé Tesem, ressemblant sans aucun doute au basenji. Loin d’avoir disparu avec les pharaons, la race a été redécouverte par des explorateurs anglais au 19e siècle, dans la forêt d’Ituri en Afrique centrale, plus précisément au cœur de la province du kasaï-Oriental au Congo. A cette époque, ce petit chien appelé ango angari occupait le Soudan et le Zaïre avant d’être domestiqué par les tribus Luba, qui s’en servaient pour signaler la présences d’animaux féroces, les guider à travers les épais feuillages et chasser le petit gibier difficile à capturer sans l’aide de son flair exceptionnel. Son nom provient du mot bantou basénzi qui signifie « sauvages », « campagnards » ou « primitifs » et était employé par les colons blancs pour insulter les indigènes analphabètes. Par ailleurs, le terme mosénzi voulant dire en Tshiluba « mon singe » devient basénzi au pluriel. Le plus petit des chiens pharaoniques serait définitivement arrivé en Europe en 1934, après avoir fait l’objet de quelques tentatives d’exportation sans réussir à s’acclimater à un nouvel environnement. Désormais, le basenji connaît un succès grandissant notamment dans les pays anglo-saxons et les pays nordiques, grâce à son tempérament très convivial. Encore peu connue en France, la race est en pleine expansion tant les qualités de cette attachante boule de poils plaisent aux familles d’aujourd’hui.

Description
Le Basenji est un chien de construction plutôt fine, légère et bien proportionnée. Bien que primitif, il est d’apparence gracieuse. Le Basenji est haut sur pattes et présente un port de tête assez fier.
Son poil : court, luisant, serré, de texture fine et recouvrant une peau très souple.
Sa couleur : bicolore dans la plupart des cas (noir pur et blanc, rouge et blanc, noir et feu, fauve et blanc, blanc avec pastilles et marques feu sur les yeux, le museau et les joues), unicolore noir ou bringé (rayures noires sur fond rouge). Les pieds, le poitrail et l’extrémité du poitrail sont blancs.
Sa tête : finement et abondamment ridée, notamment sur le front lorsque le chien dresse les oreilles. Le crâne est plat, bien ciselé, moyennement large, s’affinant vers le nez.
Ses oreilles : de petites dimensions, peu épaisses, pointues, bien dressées, attachées haut et en avant.
Ses yeux : de couleur foncée, en forme d’amande, affichant une expression quelque peu mystérieuse.
Son corps : bien proportionné, harmonieux. Le dos est court et horizontal, la poitrine est bien descendue dans la région sternale, le ventre remonte et se fond avec le flanc qui est bien marqué.
Sa queue : attachée haut, enroulée en boucle serrée au-dessus de la colonne vertébrale.

Caractère
Le Basenji est un chien élégant, calme, indépendant, mais affectueux avec sa famille. Il est doux et très patient avec les enfants. S’il est laissé seul et ne bouge pas assez, il s’ennuiera et adoptera un comportement destructeur.
Ses origines de chasseur de petit gibier font de lui un chien agile et rapide, doté d’un excellent flair. Il est nécessaire de toujours le tenir en laisse lors des promenades, car s’il part à la course, il est presque impossible de le rattraper.
Le Basenji est une race singulière notamment parce qu’il n’aboie pas. Toutefois, il n’est pas muet; il s’exprime par des sons qui s’apparentent aux gloussements ou à des vocalisations de chanteurs tyroliens.
La méfiance du Basenji envers les inconnus, sa vigilance et ses sens très développés font de lui un gardien très alerte. Il peut parfois être querelleur avec d’autres chiens de sa race. Il s’entendra bien avec tous s’il a été socialisé en bas âge.
Bien qu’intelligent, le caractère indépendant et têtu du Basenji fait qu’il est peu docile. D’ailleurs, il peut avoir tendance à manipuler son maître à son avantage. Il doit recevoir une éducation ferme et précoce, dans laquelle son maître s’impose comme le chef de meute. Le Basenji est un chien primitif, qui a besoin de beaucoup d’exercice à chaque jour.

Education
Le Basenji étant doté d’une grande intelligence, il faut donc obtenir son respect et apprendre à vivre avec sa personnalité tout en lui imposant une certaine discipline. Ainsi, il n’a seulement besoin que d’un maître ferme ne dégageant aucune agressivité. Vous ne retirerez rien de votre Basenji par la force ou l’énervement. Vous gagnerez à coup sûr dans votre relation avec votre Basenji en adoptant le dicton : une main de fer dans un gant de velours. Lorsque le respect, la complicité et la chimie sont bien installés, vous pouvez être certain qu’il saura vous le rendre au centuple.
Le Basenji est un chien très propre et fier, ce n’est donc pas difficile de lui apprendre la propreté. Étant à moitié félin, il passe une partie de son temps à se nettoyer et se lécher comme un chat pour faire sa toilette. D’ailleurs, une particularité qui le démarque de toutes les races de chiens, le Basenji n’émet aucune odeur corporelle. Enfin un chien qui ne sent pas le chien!!
Il n’est pas recommandé de laisser un Basenji en parfaite liberté dans la maison. Il est le genre à vous refaire toute la décoration de votre maison et de sculpter votre mobilier avec ses dents. Il s’adapte facilement à la vie en cage ou dans une petite pièce à condition que vous lui offriez des jouets pour lui changer les idées. Quoique pendant votre absence, il dormira probablement toute la journée en vous attendant impatiemment.

Santé
Le Basenji est un chien globalement robuste, mais la race présente des prédispositions à certaines maladies qu’il est préférable de surveiller : syndrome de Fanconi (maladie rénale avec un trouble généralisé de la fonction tubulaire proximale rénale), dysplasie de la hanche, hernie inguinale, colobome (anomalie congénitale de l’oeil dont le développement ne s’est pas achevé).
Pour vous prémunir de ces risques et assurer votre compagnon en cas de problèmes de santé, Chien.fr vous conseille une assurance pour chien Basenji.

Alimentation
L’alimentation de votre chiot devrait consister de trois à quatre repas par jour lors de ses six premiers mois de vie, avec une formule alimentaire spécialement adaptée. Une fois l’âge adulte atteint, vous pourrez faire la transition vers une nourriture pour chien adulte de taille moyenne.
Discutez avec votre éleveur ou votre vétérinaire pour trouver la bonne quantité de nourriture à offrir à chaque repas – celle-ci varie selon la race et le niveau d’activité physique. Le basenji est un chien un peu difficile qui est sensible à l’odeur et qui prend du poids rapidement, alors le choix de la marque sera important. Privilégiez les croquettes premium, fournissent les mêmes nutriments dans une plus petite quantité de croquettes. Il est préférable de retirer la gamelle entre les repas mais de lui laisser l’accès à de l’eau fraîche en tout temps.

Espérance de vie : 12 à 16 ans
Origine : République démocratique du Congo
Caractère : Affectueux, Énergique, Alerte, Curieux, Joueur, Intelligent
Taille : Mâle: 41–43 cm, Femelle: 38–41 cm
Robes : Bringé, Noir, Blue belton, Feu, Tricolore
Poids : Mâle: 10–12 kg, Femelle: 9–11 kg

Races des chiensFiche du chienAnnonces chiens