Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Chien Chinois à crête

Chien Chinois a crete

Chien Chinois a crete


Le Chien chinois à crête est un chien de petite taille à l’aspect et l’allure gracieux. Sa variété nue est reconnaissable à son corps en grande partie dénué de pelage, hormis sur la tête, les parties basses des membres et la queue. On distingue, par ailleurs, 2 types de Chiens chinois à crête : le « deer type » à ossature fine et le « cobby type » à la construction plus lourde. La peau du Chien chinois à crête est à la fois fine et lisse.

Origines
Comme tous les chiens à peau nue, le chien chinois à crête a des origines fort lointaines, et il faut bien l’avouer, quelque peu floues… Cependant, ce chien si original était déjà connu au douzième siècle avant notre ère mais portait des noms différents selon l’endroit où il vivait. De nombreuses hypothèses s’affrontent donc, concernant son pays d’origine (Égypte où il se nommait « chien de Gizeh » ou bien encore « chien des Pyramides », Turquie, Afrique du Sud…).
Mais pourquoi, direz-vous, l’avoir naturalisé chinois ? Tout simplement parce que son ancêtre supposé serait le Taï-Taï Mandchou, chien sacré de la dynastie des Ch’ing, lui-même ayant de lointaines origines africaines. Quoi qu’il en soit, il fut une époque où notre ami s’appela « chien nu chinois royal » puis « chien nu chinois des bateaux ». Étrange, non ?
Après la chute de l’empire Ch’ing, on utilisa ces petits chiens sur les bateaux pour combattre la vermine, servant également de monnaie d’échange lors des escales dans tous les ports d’Asie. Plus tard, il semble qu’on le retrouve en Amérique, où il se fixa au Mexique, après avoir franchi le détroit de Béring. Il serait donc l’ancêtre du chien nu du Mexique.
Nous avons des bases plus solides à partir du dix-huitième siècle, à l’époque des grands explorateurs qui laissèrent de nombreux écrits attestant de la présence de ces petits chiens sur différents continents. Le chien chinois n’était pas étranger non plus sur le Vieux Continent, ainsi que le prouve un tableau de Lucas Cranach l’Ancien, datant du XVIe siècle, que l’on peut voir au musée de Dresde, sur lequel figure aux pieds de l’un des personnages (Katharina von Mecklenburg), un petit chien ayant toutes les caractéristiques de notre chien nu. Le chien chinois à crête (ou « Chinese Crested Dog ») existe en deux variétés.
Tout d’abord, le nu (exception faite de la tête, des pattes et de la queue) dont l’absence de poil est génétique, provenant d’une mutation naturelle. La deuxième variété est à poil vaporeux, mal aimé en France il y a encore peu de temps, et qui s’affirme de plus en plus de nos jours, dont la dénomination a varié plusieurs fois pour être enfin reconnue officiellement sous l’appellation de « houppette (avec un seul « p » selon les pedigrees de la S.C.C., en contradiction avec n’importe quel bon dictionnaire…) à poudre » (powderpuff).
Les premiers chiens chinois apparaissent officiellement en France en 1973. Les dirigeants de l’époque du Club du chihuahua, qui prirent en main cette deuxième race, ne voulaient pas entendre parler des « houppettes », qui sont pourtant nécessaires à la préservation de la variété nue.

Education
Le dressage du chien chinois à crête doit se faire avec beaucoup de douceur ainsi qu’une pincée de fermeté. Sa socialisation est très facile mais il ne faut pas la négliger.
Comme il a tendance à creuser et à fuir par toute ouverture de votre jardin, enseignez-lui le rappel dès que possible pour éviter de poser de petites affiches dans les rues pour le retrouver.
Enfin, la socialisation est important pour apprendre au chien à mieux agir en présence d’autres animaux et d’étrangers. Faites-lui aussi découvrir une foule d’environnements et de bruits pour lui apprendre à devenir moins nerveux, et emmenez-le se promener en voiture dès qu’il est jeune pour qu’il ait moins peur plus tard.

Santé
Le Chien chinois est surtout connu pour avoir des problèmes dermatologiques. Il faudra faire attention à bien nettoyer/hydrater sa peau et surtout à le protéger du froid mais aussi du soleil.

Alimentation
Comme le peu de poils limite sa capacité à retenir la chaleur, ce chien doit manger davantage pour palier à la consommation supplémentaire d’énergie de sa petite fournaise. Il faut donc maintenir une alimentation équilibrée pour qu’il garde la forme!
Il s’accommode très bien des croquettes, mais essayez de rester loin des aliments vendus en épicerie, qui sont principalement constitués d’agents de remplissage peu nutritifs comme le blé et le maïs. Choisissez une formule de meilleure qualité et sa santé sera meilleure, en plus de pouvoir lui offrir des portions plus petites.
Votre chiot chien chinois mange trois à quatre repas par jour jusqu’à l’âge de six mois; à ce moment, vous pouvez réduire le nombre de repas à deux et faire la transition d’une formule alimentaire pour chiots vers une nourriture pour chien adulte de petite taille. Le vétérinaire et l’éleveur pourront vous aider à déterminer la quantité d’aliments à offrir selon l’âge, la taille et le niveau d’activité physique de votre compagnon.
En règle générale, mieux vaut retirer la gamelle entre les repas pour empêcher le chien de se graver. Par contre, il devrait pouvoir boire de l’eau fraîche autant et aussi souvent qu’il le désire.

Poil : partiellement nu ou poil long (variété houppette à poudre)
Espérance de vie : 13 à 15 ans
Caractère : Affectueux, De caractère doux, Vif, Alerte, Joueur, Heureux
Poids : Femelle: 2,3–5,4 kg, Mâle: 2,3–5,4 kg
Taille : Femelle: 23–30 cm, Mâle: 28–33 cm
Robes : Noir, Abricot, Chocolat, Crème, Bleu, Tricolore

Races des chiensFiche du chienAnnonces chiens