Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

LOF ou le Livre des Origines Français

Chiens 13/09/2014

Livre des origines français

C’est un registre dans lequel sont inscrits les chiens de race. Grâce à lui, il est possible de connaître les origines d’un animal, de retrouver ses ascendants ou ses descendants. Il autorise le suivi des différentes lignées répertoriées et leur comparaison grâce à l’enregistrement systématique des récompenses officielles obtenues par chaque animal (que ce soit en exposition pour sa conformité au standard de la race ou en utilisation pour ses qualités de travail.
Le L.O.F. permet donc de détecter les meilleures lignées et les meilleurs reproducteurs. A son ouverture, le L.O.F. était un registre au sens littéral du terme: « gros cahier où l’on inscrit des notes dont on veut garder le souvenir ».
Un tel support était largement suffisant pour recevoir l’inscription des 200 chiens qui ont été déclarés à la S.C.C. durant la première année de fonctionnement du L.O.F.
De nos jours ce sont près de 200 000 inscriptions qui y sont enregistrées chaque année. Il est bien évident que les registres reliés utilisés à l’ouverture du L.O.F. n’auraient pas permis le contrôle rationnel d’un tel flôt d’inscriptions. C’est pourquoi il est actuellement constitué d’un fichier informatique.

  1. Création

  2. Dès qu’ils ont fondé la Société Centrale, ses fondateurs se sont préoccupés de la doter des deux outils de base que requièrent la mise en route et le contrôle régulier de toute politique de élection animale dynamique et efficace:
    – l’organisation d’expositions
    – un livre généalogique.
    Ils ont donc ouvert le Livre des Origines Français, appelé couramment L.O.F., en y inscrivant le 11 mars 1885, un Griffon Français à poil laineux nommé MARCO, produit par M. Boulet, éleveur normand.
    Soixante douze ans après son ouverture, la qualité du L.O.F. a été reconnue par le Ministère de l’Agriculture lorsqu’il a décidé – en 1957 – de l’inscrire au Registre des Livres Généalogiques. Cette inscription avait pour valeur de reconnaissance et c’est ainsi que le L.O.F., bien qu’il appartienne à une association privée, est devenu le Livre Généalogique officiel français pour l’espèce canine.
    Sa tenue confère donc à son propriétaire, la Société Centrale Canine, une mission de service public.

  3. Fonctionnement du LOF

  4. L’inscription des chiens est règlementée par l’article 5 du décret n°74-195 du 26 février 1974 relatif à la tenue du livre généalogique canine.
    Elle peut s’effectuer selon l’une des 4 modalités suivantes:
    – au titre de la descendance quand il s’agit de chiot issus de parent eux-mêmes déjà inscrits définitivement. Ils reçoivent alors un Certificat de Naissance qui témoigne de leur inscription provisoire, car ils ne seront inscrits définitivement qu’après avoir été reconnus aptes lors de l’examen de confirmation.
    L’inscription définitive est attestée par le délivrance du Pedigree.
    – à titre initial, quand le livre est ouvert, pour des chiens adultes dont on ne connaît pas les origines mais qui, à l’occasion de l’examen de confirmation ont été reconnus conforme au standard de leur race et capables de contribuer à son amélioration.
    – quand le livre est fermé : après 3 générations successives enregistrées au livre d’attente, après confirmation et avis de l’Association de race
    – au titre de l’importation, quand il s’agit de chiens inscrits à un livre généalogique étranger reconnu par la S.C.C. et reconnus aptes par un expert confirmateur de la S.C.C.

  5. Ouverture et fermeture du Livre Généalogique

  6. La bonne direction technique d’une race impose de veiller à la préservation de sa diversité génétique afin de lui conserver de bonnes qualités d’élevage et de lui conférer la possibilité de s’adapter à une modification de ses objectifs de sélection.
    Il est donc nécessaire que toute la population de chaque race soit inscrite au Livre Généalogique: un effectif important permettra en effet d’assurer une hiérarchisation des reproducteurs et permettra de les choisir utilement tout en maintenant l’indispensable polymorphisme de la race.

  7. Inscription des chiens au L.O.F

  8. L’inscription des chiens au L.O.F. peut s’effectuer selon quatre modalités différentes :

    – Au titre de la descendance quand il s’agit d’un chiot issu de parents eux-mêmes déjà inscrits définitivement. L’animal reçoit un Certificat de Naissance qui témoigne de son inscription provisoire. L’inscription définitive est attestée par la délivrance du pedigree quand l’animal a été jugé apte lors de l’examen de confirmation.

    – A titre initial, quand le livre est « ouvert ». Cette inscription concerne les chiens adultes de très grande qualité dans la race et capables de l’améliorer, mais issus de géniteurs inconnus ou non déclarés à la naissance, ou déclarés et non inscrits, les formalités n’ayant pas été remplies. Ces chiens sont réputés sans ascendance connue et inscrits définitivement au L.O.F. avec délivrance du pedigree sans indication de généalogie. Pour cela, il faut faire tatouer l’animal, se procurer auprès de la S.C.C. l’imprimé de « Déclaration pour l’enregistrement au L.O.F. à titre initial », présenter ce document dûment complété et l’animal concerné à un expert confirmateur de la S.C.C. en vue de l’examen lors d’une exposition ou séance de confirmation et transmettre cette demande au club de race (qui a souvent mis en place un certain nombre de critères). Dès réception de l’avis du club, il faut transmettre le dossier à la S.C.C. en un envoi groupé comprenant la demande d’inscription, le règlement suivant le tarif en vigueur, la photocopie de la carte de tatouage. Vous recevrez par paquet-poste recommandé le pedigree de votre chien dans un délai de deux mois.

    – Quand le livre est « fermé », il faut attendre que trois générations successives soient enregistrées au Livre d’attente, après confirmation et avis de l’association de race. Lorsque la population d’une race est faible, l’association de race a tout intérêt à ce que le nombre d’étalons en service progresse. Le livre restera donc ouvert, outre au titre de la descendance, bien sûr, mais également aux inscriptions à titre initial. Dans le cas contraire, c’est-à-dire quand la population d’une race est très importante et qu’on peut estimer qu’une majorité de bons sujets est déjà inscrite au L.O.F., on déclarera le livre fermé, exception faite bien sûr au titre de la descendance. Mais afin de préserver l’indispensable maintien du polymorphisme génétique d’une race, le livre n’est pas, en réalité, strictement fermé. C’est ainsi qu’il existe un Livre d’attente pour y inscrire le premier chien sans origines connues présenté en confirmation, puis ses descendants de la deuxième et troisième générations. Les sujets issus de la quatrième génération pourront prétendre, s’ils sont jugés aptes à la confirmation, être inscrits directement au L.O.F. avec mention de leur généalogie. Cette procédure est peu utilisée, nous ne la développerons donc pas.

    – Au titre de l’importation quand il s’agit de chiens inscrits à un livre généalogique étranger reconnu par la S.C.C. et reconnus aptes par un expert confirmateur.

  9. Livre ouvert

  10. Plus la population d’une race est faible, plus ses dirigeants devront veiller à ce que le nombre des étalons en service soit important.
    Pour cela ils s’efforceront de faire inscrire au Livre Généalogique le maximum de sujets ayant les caractéristiques de la race et susceptibles de les transmettre à leurs descendants. On acceptera donc, outre l’inscription au titre de la descendance, l’inscription à titre initial de chiens non déclarés à leur naissance ou issus de parent inconnus.
    Dans ce cas le livre est dit « ouvert ».

  11. Livre fermé

  12. Lorsque la population d’une race est très importante et lorsque la majorité des bons sujets de cette race est inscrite au Livre Généalogique, on peut décider – la variabilité génétique étant assurée d’être préservée – de ne plus accepter que l’inscription des animaux issus de parents eux-mêmes déjà inscrits au Livre. Cette décision exclut donc du circuit de la sélection organisée tous les animaux non inscrits.
    On dit alors que le livre est « fermé ».
    En réalité, ce n’est pas le Livre Généalogique tout entier qui est fermé, mais la section du livre consacré à cette race.
    Le L.O.F. est actuellement divisé en plus de 300 sections correspondant aux races pour lesquelles il reçoit des inscriptions.

  13. Le livre d’attente

  14. La fermeture du Livre Généalogique est une décision qui peut être lourde de conséquences et notamment par ses répercussions sur l’indispensable maintien du polymorphisme génétique d’une race.
    C’est pourquoi, dans la réalité, le livre n’est pas rigoureusement ferme: il est possible en effet d’y inscrire des sujets issus d’un certain nombre de générations d’ascendants inscrits au livre d’attente. Pour l’espèce canine, l’article 5-3° du décret du 26 février 1974 a fixé à 3 le nombre de générations d’ascendants devant être enregistrés au livre d’attente avant qu’un sujet puisse accéder au L.O.F.
    Dans la Pratique, un chien appartenant à l’une des races pour lesquelles le L.O.F. est fermé, et dont les parents ne sont pas inscrits au L.O.F., devra être présenté à un expert-confirmateur dans les mêmes conditions que pour un examen de confirmation normal. Si l’expert le juge conforme au standard de sa race, et le reconnaît donc apte, ce chien sera inscrit sur le livre d’attente; ses descendants, à la 2e et 3e génération seront inscrits également au livre d’attente selon la même procédure. En quatrième génération, le succès à l’examen de confirmation permettra à ses descendants d’être inscrits directement au L.O.F. avec mention de leur généalogie.

  15. Pourquoi choisir un chiot LOF ?

  16. Un chiot de pure race est un chien détenteur d’un pedigree répertorié à la FCI (Fédération Cynologique Internationale). Pour la France, on parlera de « chiot LOF ». Le LOF est le Livre des Origines Français, qui répertorie les origines de tout les chiens de pure race, il est géré par la SCC (Société Centrale Canine).
    Un chiot né et élevé en France devra disposer d’un « certificat de naissance » qui deviendra « pedigree définitif » par la confirmation auprès d’un juge (à l’age de 12 ou 15 mois révolus selon la race).

    Un chiot de pure race provenant d’un pays étranger disposera d’un pedigree enregistré a la fédération canine du pays concerné. SEULS les chiots réellement « de race » disposeront de ces documents. Les chiots vendus non lof (ou sans pedigree étranger) ne sont pas des « chiens de race » mais uniquement des « chiens de type non lof » ou « d’apparence non lof » et RIEN ne peut attester de leurs origines.
    Un éleveur de chiots inscrits au LOF prodédera aux tests santé liés à la race qu’il élève (ex : dysplasie, tares oculaires, etc).

    Un éleveur respectueux de sa(ses) race(s) a des frais importants, liés à une recherche constante de qualité et de bonne santé. Un producteur de chiots « de type non lof » n’engage aucun frais : acheter un chiot sans origines certifiées ou importé cautionne un marché parallèle de médiocre qualité et les prix de ces chiots sont prohibitifs par rapport à un chiot d’origines certifiées et issu d’une réelle sélection.

    A l’achat d’un chiot, il doit obligatoirement vous être remis les documents suivants :

    – fiche d’identification (certificat de traçabilité).
    – carnet de santé.
    – contrat de cession ou facture.
    – attestation vétérinaire de bonne santé.
    – document attestant de son inscription au livre des origines de son pays de naissance.
    – notice d’élevage.

  17. Liens externes sur le LOF

  18. Livre des origines français — Wikipédia

Annonces partenaires