Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Trait du Nord

Le Cheval Trait-du-Nord

Le Cheval Trait-du-Nord

Origine :

Le Trait du nord dont le syndicat d’élevage fut fondé en 1903, appartient à la famille du Trait Belge et du Trait Hollandais, races qui se sont organisées à la fin du 19ième siècle. Le modèle recherché vivait, tant dans le Hainault Belge que dans le Hainaut français. A l’issue de la guerre, en 1919, belges et français ont récupéré en Allemagne les animaux réquisitionnés, et les effectifs se sont rapidement reconstitués. Seules les juments conformes au type étaient inscrites à titre initial. De nombreux étalons ont toujours été achetés en Belgique. Il fut appelé « Trait Ardennais du Nord » de 1961 à 1992.

Morphologie :

Le Trait du nord est un cheval fortement charpenté, plutôt court, puissant, à l’ossature et la musculature importantes. La robe est baie, rouanne et aubère, plus rarement alezane. La taille est de 1,65 m au garrot, le poids adulte de 1 000 kg pour les mâles. La tête est petite, très souvent camuse, l’oeil vif, les oreilles courtes, les naseaux larges. L’encolure est de longueur moyenne, puissante, souvent rouée, la crinière abondante. Le garrot est noyé dans la masse musculaire, le dos est droit et court, le rein large et musclé ; la croupe double, massive ; le poitrail est large et musclé. Les membres sont forts, osseux, les canons et paturons sont courts, garnis de poils abondants, les sabots larges et solides.

Zone d’élevage :

Couvrant le Nord, bordant dans sa partie ouest la zone Boulonnaise, l’Artois, la Picardie, la Seine Maritime, elle longe les Ardennes et se prolonge dans la zone Auxoise.
Le nombre de naissances est en légère diminution, mais le reproduction viande est devenue secondaire et sert aux poulains mâles qui ne sont pas retenus pour la reproduction ou l’attelage. De nombreuses pouliches sont attelées pour le loisir et ne sont pas mises à l’étalon chaque année. On peut dire que le nombre de chevaux actifs est beaucoup plus important que celui des femelles mises à la saillie. L’attelage a incité les éleveurs à se présenter aux concours et à améliorer considérablement la qualité de leur production.

Aptitudes et utilisations :

De taille et de format important, résistant et énergique, le Trait du nord était autrefois utilisé dans les grandes plaines du nord pour les cultures céréalières et betteravières. Il possède une vigueur et une énergie qui lui permettent de fournir à l’allure du trot, des foulées tout à fait remarquables et de se montrer dans son service au pas, un tracteur équilibré développant, par sa masse et son influx nerveux, le maximum de puissance et de facilité de travail. La raceTrait du nord a d’ailleurs gagné le Trophée international au salon de l’agriculture en 1995. De nos jours, de par son caractère doux et facile, son utilisation est multiple : travaux des champs, maraîchage, débardage de bois, attelage, randonnées montées ou attelées, compétition… Le siège du syndicat d’élevage se trouve à l’Hôtel de ville de Cambrai et c’est sur la place de Cambrai que défilent, chaque année, les meilleurs sujets de la race, à la clôture du concours, le dernier dimanche de juillet à midi.

Races de chevaux de traitFiche du chevalAnnonces chevaux